Comment choisir une assurance auto pour jeune conducteur ?

Quand on parle de « jeune conducteur », on a tendance à le définir par rapport à l’âge du conducteur. Mais c’est totalement faux puisque qu’on se réfère surtout à l’ancienneté du permis du conducteur. Le terme exact est donc « conducteur novice ». Néanmoins, un jeune conducteur entre 18 ans et 21 ans est forcément un conducteur novice. D’après les statistiques, les accidents mortels sont souvent causés par les conducteurs novices que les conducteurs chevronnés. C’est pour cette raison que l’assurance auto pour jeune conducteur coûte plus cher.

Assurance auto jeune conducteur : un tarif élevé

Il est important de savoir que la plupart des compagnies d’assurance n’aiment pas assurer les conducteurs qui viennent d’acquérir leur permis. Qualifiés comme débutants au niveau de la conduite, ils sont plus susceptibles de causer des sinistres. C’est pourquoi ils obtiennent un permis probatoire utilisable pendant les trois premières années. Etant donné que les risques de sinistralité augmentent, les frais d’assurance en font de même. L’assurance auto jeune conducteur est donc majorée par rapport à une assurance auto classique. Et il convient de noter que cette majoration peut parfois atteindre jusqu’à 100%. Si le conducteur assuré n’est pas responsable d’un accident, cette majoration diminuera chaque année.

Quelle est la formule d’assurance la plus adaptée ?

Il est tout à fait vrai que lorsqu’on souscrit une assurance auto, il faut opter pour une assurance tous risques pour recevoir les meilleures couvertures en cas de sinistre. Cette solution n’est pas recommandée en matière d’assurance auto jeune conducteur. A vrai dire, on risque de se ruiner puisqu’on subit une majoration considérable. Il est préférable de se limiter à la formule obligatoire : l’assurance au tiers. Ainsi, la prime d’assurance est plus réduite, mais on est tout de même couvert quand on est à l’origine d’un sinistre. En réalité, ce sont les dommages matériels et corporels causés à un tiers qui sont indemnisés par l’assureur. Malgré tout, on ne sera pas remboursé ni pour les dégâts de son véhicule, ni pour ses frais médicaux. Si on compte recevoir plus de garanties, le mieux est de souscrire une formule légère ment plus étoffée. Cela signifie qu’on opte pour des garanties supplémentaires à part la couverture de base. On peut souscrire une garantie vol, incendie, bris de glace, etc.

Quelques astuces pour réduire le prix de l’assurance

Pour un jeune conducteur qui souhaite réduire le montant de son assurance auto, il vaut mieux acheté une voiture d’occasion.  De cette façon, le coût des réparations sera plus réduit si un accident survient. De plus, le risque de perte de contrôle diminue et le véhicule dispose d’une faible puissance. Par ailleurs, un autre moyen de baisser son tarif d’assurance auto jeune conducteur consiste à choisir une formule d’assurance au kilométrage limité. On limite alors ses déplacements pour minimiser les risques d’accident. On a aussi la possibilité de diminuer la majoration en optant pour une conduite accompagnée.

Mon assurance couvre-t-elle des dommages reçus à l’étranger ?
Comment assurer ma voiture de collection